Les français les plus connus au Japon (2)

Voici la suite d’une petite liste sur les français très connus au Japon. Ils sont méconnus plutôt en France peut-être…?

Jérôme Le Banner
Il est difficile d’estimer sa populariter en France, mais ce kick-boxeur français est quand-même très populaire au Japon. Dans les années 1990, le très grand tournois international de kick-boxing qui est nommé le “K-1” a été régulièrement organisé et télévisé sur tout le territoire japonais. Il est venu au Japon pour y participer, et on a bien aimé ses matchs. La raison de sa popularité est son style de match très aggréssif, un peu téméraire mais qui n’est jamais lâche. La plupart de ses matchs étaient très excitants mais malheureusement, il a jamais remporté le tournois jusqu’à la fin. Pour cela, il a été surnommé “le roi sans couronne”.

Jérôme Le Banner, kick-boxeur français

Philippe Troussier et Florent Dabadie
Philippe Troussier est entraîneur de football, et il a dirigé l’équipe nationale du Japon en 2002. La coupe du monde de football en 2002 était très spéciale pour les japonais, parce que c’était la première organisation de cet événement à domicile (elle a été organisée par la collaboration du Japon et de la Corée du Sud). La première participation à la coupe du monde de l’équipe japonaise était en 1998 en France, donc à ce moment-là l’histoire de football japonais était encore assez courte (la première ligue professionnelle de football a été inaugurée en 1993 au Japon) et la compétence de l’équipe nationale n’était pas bien renforcée, mais M. Troussier a bien réussi, malgré tout, à obtenir un bon résultat qui a satisfait tous le monde, en survivant dans le groupe qualificatif et en arrivant jusqu’aux 8e de final. Cet exploit a tellement plu les gens qu’on en parle encore de temps en temps.

MM. Troussier et Dabadie, ce tandem français a changé l'histoire du football japonais.

Par ailleurs, Florant Dabadie est le traducteur (principale) de Philippe Troussier. Même s’il était justement l’un des employés de l’équipe, dont le rôle était de traduire et transmettre des paroles de l’entraîneur, sa personnalité simpathique et unique a bien attiré l’attention des média donc lui aussi il est devenu populaire (on a bien aimé observer le tandem de ces 2 français) . Après la coupe de monde en 2002, il continue à s’installer au Japon pour faire des activités dans plusieurs domaines. Par exemple; il passe sur le plateau télé en tant que reporteur des nouvelles sportives ou participe aux tournois de jeux vidéo de football (l’équipe de l’Uruguay semble son équipe favorite quand il jeu le PES).

Philippe Troussier et Hidetoshi Nakata, jeueur japonais le plus efficace de cette époque.
Une collaboration nippono-coréenne a été realisée pour organiser la coupe du monde 2002.
Ce grand événement est fini avec la belle victoire de l'équipe du Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *