L’Etna en éruption en Sicile, et de multiples séismes lui succédant ce 24 décembre 2018

L’Etna en éruption en Sicile, et de multiples séismes lui succédant ce 24 décembre 2018

Ce lundi 24 décembre, l’Etna est entré en éruption. Ce volcan appelé localement «Mongibello», est le volcan le plus grand et le plus actif d’Europe. Ses fréquentes éruptions sont souvent accompagnées de grandes coulées de lave, cependant elles ont rarement présenté un danger pour les zones habitées. L’Etna est l’un des volcans qui a les plus longs enregistrements historiques des éruptions, ces dernières remontant à plus de 2 000 ans.

Le 24 décembre, l’Etna a craché une importante quantité de cendre. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que l’espace aérien aux alentours a été obligatoirement fermé. Par manque de visibilité, les autorités ont décidé de maintenir les aéroports fermés, du fait de la trop forte présence de cendre volcanique dans l’atmosphère, ainsi qu’à cause de l’importante activité du volcan.

Aussi, de nombreux séismes ont secoués la zone volcanique suite a cette éruption.

La dernière éruption de ce volcan avait eu lieu au printemps 2017. Et c’est la première fois depuis 10 ans, que l’éruption s’est produite sur le flanc latéral de l’Etna. Mais, cette éruption ne paraît pas dangereuse d’après le vulcanologue Boris Behncke (vulcanologue de l’Institut national de géophysique et de volcanologie – INGV).

Selon ce même institut, plus de 1 300 secousses sismiques ont été enregistrées dans la zone entourant le volcan, lundi matin. La plus forte ayant atteint une magnitude de 4 sur l’échelle de Richter. Puis les secousses sismiques ont diminué d’intensité. Néanmoins, une importante projection de volutes de cendre ainsi qu’une projection de lave ont été observé un peu plus tôt.

Cette important séisme de magnitude 4.8, ayant frappée ce mercredi 26 décembre, une zone proche du célèbre volcan sicilien, a fait une dizaine de blessés, plus de 600 personnes ont dû être déplacé, ainsi que des dommages sur d’anciens édifices, selon les autorités de protection civile.

Des auberges ont été misent à disposition pour les personnes ne pouvant plus habiter actuellement leur habitat, et des gymnases ont été ouverts afin d’héberger toute personne étant angoissée de dormir chez elle.

Aucun blessé grave n’a été enregistré. Mais quelques dégâts matériels, notamment l’écroulement de la statut de Sant’Emidio, vénérée car considérée comme protectrice contre les tremblements de terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *